traduction site wordpress

Traduire son site WordPress: Nos conseils précieux pour ne pas vous louper

A l’heure où le web n’a jamais été aussi développé, posséder un site web pour s’exprimer, pour parler de ses passions ou de son activité, est une excellente stratégie. Posséder un site web, dans sa langue maternelle uniquement, peut-être judicieux si vous connaissez votre cible et que celle-ci est composée en majeure partie d’un public qui parle la même langue que vous. A contrario, si vous pensez que conquérir un nouveau pays est fondamental pour le développement de votre activité en ligne, il faudra alors songer à une stratégie adaptée. Voici nos conseils pour avancer dans cette démarche selon vos besoins, en répondant aux attentes de vos potentiels visiteurs.

Quelles pages vais-je traduire sur mon site ?

Tout d’abord, il est important de comprendre quelles pages ou quels articles sont bons à traduire en priorité. En effet, il serait chronophage et inefficace de se jeter corps et âme dans la traduction de toutes les pages. Nous vous conseillons de définir les pages les plus populaires qui répondent à la législation. En effet, traduire son site dans une langue étrangère demande de vous mettre en conformité avec les réglementations en vigueur dans cette région du monde.

Par exemple, depuis la mise en place du Brexit en Grande Bretagne, les sites e-commerce doivent se mettre à jour et donc rajouter des éléments dans leurs conditions générales de vente, dont les formulaires de douane, les Incoterms, les frais de douane et autres suppléments, ainsi que les retours. Dans une approche marketing et de communication, la page d' »Accueil », la page « Qui sommes-nous ? » et la page de « Contact », pourraient-elles faire partie de pages à traduire en priorité ? Une fois ces pages traduites et référencées, vous pourrez continuer votre démarche en traduisant l’ensemble de votre site web.

Traduire ses pages

Une fois les pages sélectionnées pour la traduction, la question à se poser est : comment et par quels moyens vais-je traduire le contenu de ces pages ? Si vous êtes bilingue, vous n’aurez pas trop de problème à répondre à cette question. Pour vous qui nous lisez et qui y réfléchissez, voici nos réponses.

En premier lieu, vous devez être clair sur votre stratégie et savoir pourquoi vous souhaitez traduire votre site en une certaine langue. Ensuite, en fonction de votre budget et du nombre de mots et/ou paragraphes à traduire, la solution la plus recommandée est de faire appel à un traducteur ou une traductrice natifs du pays. En effet, cette personne sera à même de formuler votre contenu dans sa langue d’origine, sans faute d’orthographe, ni de syntaxe. Cette option demandera de débloquer un budget variant selon certains critères. Ces derniers prenant notamment en compte : le niveau qu’il soit junior ou senior, son expertise sur le domaine, la rapidité d’exécution ainsi que la rareté de la langue. Outre le coût qui peut-être un frein, il est intéressant de se projeter et de voir cela comme un investissement viable.

La seconde solution est de traduire le contenu en utilisant un traducteur en ligne. Bon nombre de personnes, professionnelles et amateurs, y ont songé et l’on fait. Il existe donc des outils plus performants que Google Translate, devenu au fil du temps un traducteur fiable et complet bien que des tournures de phrases et des subtilités de langage ne soient pas pris en compte. DeepL, cet outil concurrent de Google Translate est reconnu comme une référence. Pourquoi ? Grâce à l’intelligence artificielle implémentée dans ce logiciel, DeepL va trouver les combinaisons les plus pertinentes. Anglais, Hongrois, Japonais ou Français, Grec ou Chinois (simplifié), plus de vingt langues sont proposées dans la version gratuite.

Interface de traduction, version gratuite © DeepL

Quelles extensions à utiliser pour son site WordPress ?

Il est important de comprendre que les extensions WordPress permettent de créer une plateforme Multilingue. C’est à dire que ces dernières vont vous permettre de switcher simplement d’une page originale en une page traduite en backend ainsi qu’en frontend, suivant la géolocalisation du visiteur et suivant le langage utilisé sur son ordinateur. La première extension est Polylang, nous en avions parlé dans un précédent article. Très simple d’utilisation et compatible avec tous les template et page builder (Elementor, Beaver, Visual Composer). Polylang offre la possibilité de créer un environnement multilingue.

La seconde solution permettra de traduire votre interface utilisateur telle que les « strings » en input à savoir « Ecrire un message », « Précédent », « Suivant »… L’extension s’appelle Poedit et sa prise en main est un peu plus technique, toutefois cette extension est très pertinente sous différents aspects. En effet, elle se télécharge gratuitement via le site officiel : https://poedit.net. En parallèle, vous devez ouvrir votre serveur FTP et vous connectez avec vos identifiants. Une fois dans les dossiers, dirigez-vous vers le dossier : /wp-content/languages. C’est dans cette partie que sont stockés tous les fichiers de traduction de votre site et autres plugins.

Téléchargez les fichiers ci-présents : « fr_FR.mo » et « fr_FR.po ».

Via votre FTP, téléchargez les fichiers « fr_FR.mo » et « fr_FR.po »

Une fois téléchargée, double cliquez sur l’un des fichiers pour ouvrir Poedit. Vous pouvez commencer à traduire votre site web. Chaque ligne correspond à un terme, à vous de les traduire ou de les laisser en l’état.

© Modification des « strings » ou caractères spéciaux.

Avec Poedit et Polylang, vous pourrez ainsi proposer à vos utilisateurs un environnement professionnel et intégralement traduit. Cela fera la différence si vous savez pourquoi vous vous lancez à l’international !